Quelle est la consommation d’une VMC ? Guide pratique

La VMC, ventilation mécanique contrôlée, est une solution couramment employée dans les maisons contemporaines pour aérer correctement l’ensemble du bâtiment et éviter des problèmes tels que l’humidité et les mauvaises odeurs. Elle est devenue essentielle au confort des personnes qui vivent dans le logement. Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur sa consommation. Nous avons donc enquêté et vous fournissons un petit guide pratique de la consommation d’une VMC en fonction de son type dans la suite.

Les différents types de VMC

Dans le domaine des appareils de ventilation, il existe de nombreux modèles. Chacun possède ses propres particularités dont il faut savoir tirer parti lorsque l’on veut faire baisser sa facture énergétique. Deux familles se distinguent dans le monde des VMC :

  • La VMC simple flux : l’air ne circule que dans un sens dans ce genre de matériel. De ce fait, il est plus simple et moins coûteux que ce soit à l’achat ou à l’installation.
  • La VMC double flux : dans ce type d’appareil l’air chaud est récupéré et réutilisé. L’installation est plus compliquée et onéreuse, mais normalement ce genre de machine favorise de plus grosses économies d’énergie.

Lors de l’achat d’une VMC, il faut également faire attention à son mode de fonctionnement.

  • Certaines sont autoréglables. Elles affichent un débit d’air constant quelles que soient les conditions extérieures ou intérieures. Elles sont assez peu réactives.
  • D’autres sont hygroréglables. Elles peuvent mesurer le taux d’humidité dans le logement. Elles régulent mieux l’air ambiant et semblent plus propices aux économies d’énergie.

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

Nous venons de voir les grandes lignes des modèles de VMC. Il faut savoir que certains sont certifiés basse consommation. Il s’agit généralement de modèles à double flux et hygroréglables. Ils sont conçus pour réduire les possibles pertes thermiques tout en limitant au maximum la consommation électrique de l’appareil.

Pour sélectionner le modèle qui convient dans votre maison, le mieux est de vous baser sur les recommandations d’un professionnel qui est le plus à même de savoir quel type d’appareil vous est adapté en fonction de vos besoins, de vos envies et de votre budget. Vous pouvez, à ce propos, faire confiance aux artisans certifiés et qualifiés de notre réseau. Partout en France, ils sont ravis de vous répondre et de vous aider dans l’installation du modèle que vous choisissez.

La consommation d’une VMC : les infos par type d’appareil

La consommation d’une VMC dépend de plusieurs facteurs. Elle varie notamment en fonction des températures extérieures et intérieures, mais également en fonction du degré d’humidité et de la puissance de la ventilation. Tous ces éléments sont à prendre en compte lorsque l’on souhaite mieux gérer ses dépenses de chauffage et d’énergie.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons réuni les informations sur la consommation des VMC par type. Nous espérons que ce petit guide vous permettra de sélectionner l’appareil qui correspond le mieux à vos besoins.

La consommation des VMC simple flux

La VMC simple flux est l’appareil le plus simple à installer et le moins coûteux. Combien consomme-t-il ?

  • La VMC simple flux autoréglable a une consommation assez basse. Pour la faire tourner en continu, 263 kWh suffisent. Son problème vient du fait que le renouvellement de l’air qu’elle nécessite favorise les déperditions de chaleur et demande donc un apport de chauffage dont il faut tenir compte lorsque l’on souhaite faire baisser ses factures énergétiques.
  • La VMC simple flux hygroréglable se régule d’elle-même en fonction de l’humidité ambiante. Elle aussi consomme assez peu. 263 kWh suffisent pour la faire tourner à l’année. Elle nécessite, elle aussi, un apport de chauffage en plus, mais moins important que pour le modèle autoréglable.

La consommation d’une VMC double flux

La VMC double flux est plus onéreuse à l’achat et plus difficile à installer. Elle demande également un entretien régulier. Il faut tenir compte de tous ces éléments afin de voir si elle est intéressante pour son projet. Est-elle performante en ce qui concerne les économies d’énergie et la baisse des factures ?

Ce modèle permet une récupération d’air chaud et limite donc l’apport de chauffage extérieur. Cet apport va bien sûr varier en fonction des régions dans lesquelles l’on se trouve. En moyenne, l’on dit qu’une VMC double flux consomme 725 kWh par an, mais qu’en évitant l’emploi du chauffage, l’on arrive à une économie de fait de 30 % environ sur les factures. À long terme, même en tenant compte de l’entretien qu’elle nécessite, elle semble la plus intéressante.

Petit tableau pour résumer :

VMC simple flux autoréglable263 kWhChauffage en plus
VMC simple flux hygroréglable263 kWhChauffage en plus
VMC double flux725 kWhMoins de chauffage

Combien coûte une VMC ?

Impossible de monter un projet sans savoir combien coûte l’appareil en lui-même. Pour que vous puissiez vous en faire une idée, nous avons réuni des estimations des prix dans le tableau suivant :

VMC simple flux autoréglable400 € environ
VMC simple flux hygroréglableentre 700 et 900 €
VMC double flux1 500 à 3 000 €

Qu’en pensons-nous ?

Difficile de définir quelle va être la consommation d’un appareil tel que la VMC, tant elle dépend de nombreux facteurs. L’on peut se contenter toutefois des ordres d’idées définis dans l’article précédent pour bâtir son projet. Il est alors à noter qu’il faut tenir compte du prix d’achat de l’appareil, de son éventuel entretien et de la configuration de sa maison pour faire le meilleur choix. À notre avis, dans une maison neuve, la VMC double flux, avec les économies de chauffage qu’elle permet de faire, reste une option intéressante sur le long terme. Le mieux pour en être certain reste de demander l’avis d’un spécialiste. C’est pour cette raison que nous vous recommandons de vous rapprocher de l’un des professionnels de notre réseau, si vous avez des questions. Il est ravi d’y répondre et peut vous proposer de réaliser votre installation dans les meilleurs délais et au prix le plus juste.