VMC hygroréglable

Le ventilateur mécanique contrôlé est un système de ventilation. Il est utilisé afin de renouveler l’air dans une salle humide, à savoir les WC et la salle de bain par exemple. On retrouve divers sortes de VMC dont l’hygroréglable qui présente des similitudes avec le ventilateur simple flux auto réglable.

Fonctionnement d’un ventilateur hygroréglable

Dans un ventilateur  hygroréglable, la régulation de l’air se fait en fonction du taux d’humidité. De ce fait, l’aération est adaptée selon les besoins et l’humidité de la pièce. En effet, l’air qui sort du ventilateur est adapté à la pression de la pièce pour apporter un débit constant et adéquat tout au long de l’année. Il ne varie donc ni en fonction des activités des occupants de la pièce ni en fonction des saisons.

L’objectif du système est d’obtenir un renouvellement d’air optimal tout en limitant la perte due à la ventilation. Cela permet alors une importante économie d’énergie. Ce système de ventilation est installé dans la toiture où un caisson muni de moteur et de gaines est relié à une installation qui alimentera toutes les pièces en fonction des besoins.

VMC hygroréglable de type A :

Ce type de ventilateur est un VMC simple flux. Le système est équipé avec des entrées d’air auto réglable à débit fixe, ainsi que des bouches d’extraction hygroréglables à débit variable. Dans ce système, l’extraction de l’air se fera de manière automatique, en fonction de l’humidité et de l’activité humaine dans la pièce où le ventilateur est installé. Ce type d’installation favorise l’évacuation de l’humidité. Tel est, par exemple, le cas de la salle de bain ou de la cuisine lorsqu’elles sont occupées. La VMC hygro A est destinée aux locaux tertiaires et est de moins en moins utilisée dans les bâtiments d’habitation.

VMC hygroréglable de type B :

De même que le VMC hygroréglable de type A, cette deuxième catégorie de ventilateur est de simple flux. Il combine des entrées d’air et des bouches d’extraction qui sont toutes deux hygroréglables. Ce type d’installation permet une régulation optimale dans le but d’évacuer l’humidité et la perte de chaleur due au renouvellement de l’air. Le système fonctionne en faisant l’extraction de l’air vicié avec les bouches hygroréglables qui sont équipées de capteurs d’humidité. Ces derniers permettent de varier les débits de l’air en fonction de l’humidité ambiante.

Cela offre une régulation plus fine par rapport au premier type de VMC hygro A. L’utilisation de ce système d’aération (VMC hygro B) est optimale si son installation se fait dans une maison neuve.

Schéma VMC hygroréglable

Chacune de ces deux installations offre à son utilisateur une économie lors de l’installation mais également une économie d’énergie considérable.

Devis VMC gratuit

Comments are closed.